Les « joies » de la grossesse – Diabète gestationnel

Comme tous les mois ou presque depuis le début de la grossesse, direction le laboratoire d’analyses ! Ce matin, à jeun, on va tester ma glycémie de manière un peu spéciale … c’est le test HGPO.

C’est parti !

On me prélève 3 fioles de sang de bon matin, en plus de ma petite fiole d’urine que j’ai sagement apportée avec moi, pour mesurer les paramètres habituels (hématologie), la ferritine, la glycémie à jeun, l’hépatite B (au cas où, depuis la dernière fois…) et dans mes urines, la glycosurie et la protéinurie.

On me fait ensuite boire un liquide sucré (je m’attendais à bien plus écœurant), contenant 75g de sucre. Pas moins. L’avantage de ce truc, c’est que tu n’as plus faim après, même si c’est liquide! Allez, on retourne s’asseoir, on attend une heure que le produit passe dans le sang.

Deuxième prise de sang, un autre petit tube à remplir. Je signale à l’infirmière que je me sens très fatiguée depuis 10min. Une horrible envie de dormir. On le lui signale souvent, apparemment, entre le produit, et l’attente selon elle, rien de bien anormal. Je retourne m’asseoir, encore une heure à passer avant la dernière prise de sang.

Calée à côté du chauffage (pas à fond heureusement), mon envie de piquer du nez est de pire en pire. Tant pis, je ferme les yeux. Je vais passer les prochaines 40min à ouvrir les yeux toutes les 5 min, mais à piquer des micro-siestes intempestives et surtout, incontrôlables. Une autre femme enceinte passe le test, mais elle est dissimulée en partie dans le coin et je ne vois pas si elle est au même point que moi. Par contre elle a lâché son smartphone et ne pianote plus (sur les sites de puériculture, bizarrement).

Allez, on se réveille un peu, ça m’a fait du bien. Le temps d’émerger un peu plus, l’infirmière m’appelle. Cool, finalement la deuxième heure sera vite passée ! Un autre prélèvement de sang, et je file chez maman (oui, j’habite à 35 min du plus proche labo!) : manger !!!

 

18h : je me connecte au site du laboratoire pour voir si mes résultats sont arrivés. J’attendais avec impatience, vu que ça fait 2 mois que je me plains de fatigue, de voir mon taux de fer. La « super » sage-femme d’il y a quelques semaines ne m’avait prescrit que ce fameux test HGPO, ni prise de sang, ni médicaments pour le fer. Et la gynéco m’a dit le mois dernier « non non, aujourd’hui c’est l’échographie, pas la consultation, donc on verra la prochaine fois »… Verdict : oh bah, la petite anémie est bien là ! Normes entre 15 et 150, je suis à 9. Tout va bien… Ah, et ce fameux test, là, ça donne quoi ? Et là, c’est la vraie mauvaise surprise … Glycémie à jeun supérieure à la normale, au bout d’une heure tout rentre dans l’ordre et au bout de deux heures, rien à signaler. Mais le sucre à jeun n’est pas bon. Diabète gestationnel si au moins une valeur est mauvaise. Bien joué. Super contente. Vais faire comment, moi, sans mon sucre ?!?

Panique à bord… Chéri -chéri m’engueule (pour tout arranger…) que je m’enflamme avant même d’avoir le médecin… Il n’a pas tort. Mais… MON SUCRE ??? Bon, allez, j’arrête pour ce soir, on verra demain, j’appelerai la gynéco et on avisera !

Enfin, si c’est bien la gynéco qu’il faut que j’appelle ?

Ou le médecin traitant ?

Ou la sage-femme ?

Ou un(e) diététicien(ne) ?

Aaaaaaaah ça me saoule !!!!!

Allez, à pluche !

 

Edit : Voilà, le verdict (provisoire) est tombé ici !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *